Accueil » Le domaine

Le Domaine de Maizerets

Le Domaine de Maizerets : La rencontre de la nature et de l’histoire à un pas de l’urbanité

Surprenante oasis de verdure en plein cœur de Limoilou, le parc de 27 hectares séduit autant le visiteur occasionnel que les habitués et les nombreuses familles de Québec qui le fréquentent. Le Domaine se divise en trois grandes zones : le cœur historique, le boisé et l’arboretum. Parfois surnommé le Central Park de Québec, le lieu surprend par la diversité des activités de plein air et d’interprétation de la nature qu’on y pratique.

Animé et entretenu par la Société du domaine Maizerets, le parc en milieu urbain offre une programmation d’activités et de fêtes familiales tout au long de l’année, au gré des saisons. En hiver, plus de 75 000 personnes visitent le site, tandis qu’en été, ce sont 150 000 personnes qui y viennent.

Pour découvrir l’ensemble des possibilités qui s’offrent aux visiteurs du Domaine de Maizerets aujourd’hui, regardez ici.

Un site marqué par l’histoire

1652 : Les jésuites concèdent une terre de 7 arpents par 24 de profond, elle prend le nom d’arrière-fief de la Trinité. À cette époque, cette terre, aux abords du St-Laurent, sert surtout de lieu de chasse aux premiers colons installés à Québec

1690 : À la tête d’une troupe anglaise de 2000 hommes, l’amiral Phips  tente un débarquement sur le site qu’on nommait alors la Canardière, en raison des nombreux canards qu’on y trouvait dans le but d’envahir Québec à partir de ce site stratégique. C’est à un de ses officiers que Frontenac répondra son désormais célèbre: «Je nay point de reponse a faire a vostre general que par la bouche de mes canons et a coups de fuzil.»

1696 : Les héritiers de Simon Denys vendent une partie de leur terre à Tomas Doyon et François Trefflé.

1705 : Le Séminaire, ayant alors comme supérieur Louis-Ango des Maizerets, acquière une grande partie des terres que possédaient alors Thomas Doyon. Les Messieurs du Séminaire rafraichiront la maison construite par Thomas Doyon et érigeront une chapelle. Un peu plus tard, ils construiront une grange de pierre qui se trouve, encore aujourd’hui, au Domaine de Maizerets.

1759 : C’est au tour du général James Wolf de tenter d’envahir Québec en vain à partir de la Canardière.

1775 : Les Américains, qu’on appelait les «Bastonnais», réquisitionnent la maison des Messieurs du Séminaire et bombardent Québec de là.

1777 : le Séminaire fait reconstruire le bâtiment principal en respectant l’architecture typique du régime français. C’est cette architecture qui dictera les agrandissements ultérieurs et donnera au bâtiment l’allure qu’il a encore aujourd’hui.

1850 : La Canardière devient officiellement Maizerets. Suite à un concours s’adressant aux étudiants, ce nom est retenu en l’honneur du supérieur du Séminaire lors de l’acquisition du Domaine en 1705.

1913 et 1927: Deux incendies ravagent Maizerets.

1932 : L’abbé Godbout transforme Maizerets en centre de vacances qui accueillera bientôt des jeunes de toute la région et qui y feront, en plus du plein air, des cours d’arts plastiques, de théâtre, de science naturelle et de géographie. À la fin des années soixante, 400 jeunes fréquentent le centre et on y aménage même un terrain de camping de 96 places, face au Château.  L’abbé Godbout sera directeur du centre de 1947 à 1982.

1973 : Le bâtiment principal du Domaine de Maizerets obtient le statut de bien culturel.

1974 : Le bâtiment principal du Domaine de Maizerets classé monument historique et l’aire de protection s’étend dans un rayon de 150 mètres autour de celui-ci.

1979 : Le Domaine de Maizerets est acquis par la Ville de Québec.

1991 : Le Château est le siège de la Commission Bélanger-Campeau sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec.

1997 : Sur le site d'un ancien dépotoir à neige localisé à l'est du ruisseau du Moulin, la Ville adjoint un Arboretum de sept hectares comptant plus de 1 500 arbres.

2002 : La Commission de la capitale Nationale du Québec est propriétaire du Domaine de Maizerets depuis le 3 décembre 2002. C’est encore la Ville de Québec qui assume la gestion du site et donne le mandat  d’animer et d’entretenir le site à la Société du domaine Maizerets.

Au fil des siècles, après plus de 275 ans de présence du Séminaire, le Domaine de Maizerets a toujours eu la même vocation de rapprocher les gens de la ville de la nature, d’offrir une opportunité unique de découvertes scientifiques, de permettre aux jeunes de jouer, de grimper, de rire et de permettre aux citoyens de Québec de s’approprier ce lieu unique.

Ça fait un moment que vous êtes passé au Domaine de Maizerets? N’attendez plus, venez voir ce que la Société du domaine Maizerets vous y offre au fil des jours.

Planifiez votre visite